• Maine-et-Loire, Angers
  • Samedi : 10:00 - 12:00
Nous suivre :
  • Permanence : Les samedis 10:00 - 12:00
  • Nous appeler : 06.14.35.64.89
  • Email :

Les Hadith

Après le Coran, les Hadiths constituent la deuxième source d’enseignement en islam.

Qu'est-ce que les hadiths ?

Les textes fondateurs : quels sont-ils ? Et quelle place occupent-ils dans notre foi ?

Les hadiths rapportent un ensemble d’actions et de paroles du Prophète (PBSL) durant les 22 ans de sa prophétie.

Quelle est la place des hadiths en Islam ?

L’ensemble des hadiths sont également appelés « sunna » et constituent la deuxième source d’enseignement qui vient compléter et expliciter le texte coranique. En d’autres termes, ils rendent compte d’une mise en application dans la vie de la communauté des commandements coraniques.

C’est ainsi, par exemple, que Dieu dans le Coran demande aux croyants d’effectuer la prière mais sans préciser le détail des modalités de cette prière. C’est dans les hadiths que l’on trouve ces modalités.

La Sunna est donc aussi importante que le Coran pour la grande majorité des musulmans.

Comment ont-ils été compilés ?

Les hadiths n’avaient pas été mis par écrit au départ, du vivant du Prophète – si l’on excepte certaines collections privées ou locales d’un volume limité.

A partir du VIIIe siècle, l’idée du recours nécessaire à la tradition prophétique s’imposa. Des centaines de lettrés se mirent à prendre la route et à voyager de ville en ville en enquêtant pour récolter un maximum de « dires » attribués à Muhammad ou d’anecdotes concernant son comportement. 

Comment ont-ils été authentifiés ?

Lors de cette collecte, les savants musulmans se sont rendu compte de l’incertitude de l’attribution de certains hadiths au Prophète. Certains dires du Prophète leur étaient transmis avec d’importantes variations de formulation et de contenu. On leur présentait comme hadiths des dires de portée douteuse. Le danger de contrefaçon, d’invention pure et simple était très présent (pour des raisons politiques ou culturelles).

Ces pratiques de falsification menaçaient dans son fondement même l’islam sunnite. Afin d’y faire échec, les savants spécialisés élaborèrent une série de critères fondés principalement sur la vérification de la chaîne des transmetteurs du hadith.

Ils prenaient note non seulement du texte même du hadith, mais aussi de qui avait transmis cette parole à leur informateur, de qui l’avait transmise à ce transmetteur et ainsi de suite, s’efforçant dans la mesure du possible de repérer l’ensemble des chaînons de la transmission jusqu’au Prophète Muhammad lui-même (cette chaîne de transmission s’appelle isnad en arabe). 

Il s’agissait de vérifier également si tous les transmetteurs avaient bien vécu au même moment et avaient pu se rencontrer dans l’espace ;

  • S’ils étaient de bonne moralité ;
  • S’ils étaient dotés d’une bonne mémoire…

 Les spécialistes du hadith établirent, ainsi, des catégories précises, selon que la chaîne de transmission est interrompue ou non, qu’elle contient ou non des personnes de peu de confiance, qu’il existe une seule chaîne ou plusieurs pour le même hadith… Pour simplifier, on peut noter que les savants sunnites regroupent les hadiths en trois catégories principales :

  • les « sains » ou « authentiques » (sahih), dotés d’une chaîne de transmission complète, voire de plusieurs chaînes.
  • les « bons » (hasan), dont les chaînes de transmission ne sont pas parfaites, mais présentent des garanties suffisantes.
  • les «faibles » (da’îf), dont les chaînes de transmission sont uniques, incomplètes, de qualité douteuse. Les hadiths faibles ne sont pas pour autant tous rejetés, notamment ceux qui expriment un conseil moral utile, une exhortation pieuse, autant de paroles que le Prophète « aurait pu » prononcer.

Quels sont les principaux rapporteurs de hadiths qui étaient compagnons de Muhammad?

  1. Aicha bint Abubakr ( 614-678)
  2. Abû Huraira (602- 676)
  3. Abdullah ibn Omar (610- 693)
  4. Jâbir ibn Abdullah al-Ansari (607- 697)
  5. Anas ibn Malik (612- 709)
  6. Abû Sa’îd al-Khudri (612-693)

Quels sont les principaux recueils de hadiths de référence pour les musulmans sunnites ?

  1. Les deux recueils principaux de référence sont celui de Bukhârî (810-870) et de Muslim (821-875). Ces deux recueils ne comprennent que des hadiths sains (sahih). 7397 hadiths dans celui de Bukhârî et 7275 hadiths dans celui de Muslim.

    Outre ces deux recueils, on peut mentionner également le Muwwata de l’imam Malik (711-795) qui est le plus ancien recueil de hadiths authentiques. ( 1720 hadiths).

Un exemple de hadith avec sa chaîne de transmission :

  1. J’ai entendu Musaddad dire j’ai entendu Yahia dire d’après Chu’ba d’après Qatâda d’après Anas Ibn Malik (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Aucun de vous ne sera croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui même ». (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°13 et Mouslim dans son Sahih n°45)

    La partie historique de la présentation est tirée du livre Petite histoire de l’islam, Pierre Lory, éd. Librio.

Testez vos connaissances sur l'islam

Récits fondateurs, croyances et histoire

Ces quiz sur l’islam, dont vous aurez la note 😀 et les réponses à la fin, vous permettra de réviser en quelques questions vos connaissances sur cette religion. Elles portent sur une culture générale de base sur l’islam comme sur des thèmes avancés pour celles et ceux qui le souhaitent. N’hésitez pas à mettre cette page en favori ou à y revenir car elle sera mise à jour régulièrement

Quiz-Angers-Islam-Culture-Islam-Rencontre-avec-l-islam-Maine-et-loire-angers
Partager ceci:

Rencontre avec l'Islam Copyright 2023 Tous Droits Réservés- Mentions légales - Politique de confidentialité - Politique de cookies (EU)